Zermatt et Cervinia écrivent un nouveau chapitre de l’histoire de la Coupe du monde

Zermatt et Cervinia écrivent un nouveau chapitre de l’histoire de la Coupe du monde

Ce week-end, les deux descentes de Zermatt/Cervinia marqueront la première halte de la Coupe du monde de ski alpin en Suisse cette saison.
Les spécialistes de la vitesse s’affronteront dans le cadre du Speed Opening afin de décrocher des points dès l’ouverture de la saison – et ce, sur le tout premier parcours transfrontalier.
Outre les coureurs confirmés, des débutants en Coupe du monde de l’équipe de Swiss-Ski devraient avoir l’occasion de marquer la Gran Becca de leur empreinte.
Tout est prêt pour une première édition spectaculaire du Matterhorn Cervino Speed Opening.
Un an plus tard que prévu initialement – les courses de l’an dernier ayant dû être annulées en raison du manque de neige – la nouvelle piste Gran Becca va enfin connaître son baptême du feu.
Un parcours de 3,7 kilomètres et un dénivelé de 885 mètres attendent les athlètes.
Les hommes ouvriront le bal au-dessus de Zermatt et écriront ainsi un nouveau chapitre de l’histoire de la Coupe du monde, avec les deux descentes des 11 et 12 novembre 2023.
Une semaine plus tard, les 18 et 19 novembre 2023, les femmes lanceront à leur tour leur hiver de Coupe du monde de vitesse.

Marco Odermatt, Aleksander Aamodt Kilde et les autres en action
Cette première course transfrontalière de l’histoire de la Coupe du monde de ski alpin promet d’être un événement unique, et pas seulement en raison du décor et de la vue exceptionnelle sur le Cervin.
Sur le plan sportif également, les fans devraient être témoins d’un spectacle de qualité pour désigner le – ou plutôt, les premier(s) vainqueur(s) de la Gran Becca.
Un coup d’œil rétrospectif au classement de la Coupe du monde de l’hiver dernier donne une idée de l’ampleur du cercle des skieurs qui, sur la base des performances de l’année dernière, peuvent être considérés comme favoris.
Certes, il n’y a eu que deux vainqueurs en descente, à savoir le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde (6 victoires) et l’Autrichien Vincent Kriechmayr (4 victoires) ; mais avec Marco Odermatt (Suisse, 5 podiums), James Crawford (Canada, 3), Johan Clarey (France, 2), Mattia Casse (Italie, 2), Matthias Mayer (Autriche), Florian Schieder (Italie), Niels Hintermann (Suisse), Travis Ganong (USA), Romed Baumann (Allemagne), Andreas Sander (Allemagne) et Kilde (1 podium chacun), onze athlètes différents sont montés sur les 2e et 3e marches du podium de la Coupe du monde de descente.
Matthias Mayer, Johan Clarey et Travis Ganong ont pris leur retraite durant ou au terme de la saison 2022/23 et n’entrent donc plus en ligne de compte pour un nouveau top 3 ; Marco Odermatt sera en revanche particulièrement impatient de se retrouver pour la première fois au départ d’une descente de Coupe du monde après son titre de champion du monde de la discipline, en février 2023.
Lui qui a terminé à seulement 0’’36 du vainqueur en moyenne, si l’on prend en compte toutes les descentes, et malgré ses cinq podiums de l’hiver dernier, la victoire lui a échappé jusqu’ici.

Nouveaux visages
Avec une descente le samedi et le dimanche, Marco Odermatt ne sera pas le seul à avoir une double chance de briller.
Au total, 15 athlètes se rendront à Zermatt : Niels Hintermann, Stefan Rogentin, Justin Murisier, Gilles Roulin, Alexis Monney, Yannick Chabloz, Josua Mettler, Marco Kohler, Franjo von Allmen, Ralph Weber, Lars Rösti, Arnaud Boisset, Christophe Torrent, Gaël Zulauf.
Les noms de ceux qui obtiendront l’une des onze places de départ par course seront communiqués peu avant les courses.
Marco Kohler et Franjo Von Allmen seront définitivement de la partie et auront l’occasion de faire leur preuve pour la première fois sur un parcours de Coupe du monde en Suisse.
Les deux skieurs de l’Oberland bernois ont obtenu une place fixe en descente via la Coupe d’Europe et participeront ainsi respectivement à leur troisième et deuxième course de Coupe du monde.
Vainqueur du classement général de la saison dernière, Josua Mettler a également décroché son billet via la Coupe d’Europe.
Étant autorisé à s’aligner dans toutes les disciplines cette saison, il avait déjà pris le départ du géant de Sölden il y a environ deux semaines, lors d’une course qui a finalement été interrompue.
Outre les visages et les noms connus, on peut lire pour la première fois sur la convocation à une descente de Coupe du monde ceux d’Arnaud Boisset, Christophe Torrent et Gaël Zulauf.
Tous feraient leurs débuts au plus haut niveau s’ils prenaient le départ à Zermatt.

Swiss-Ski Press Office

Ti potrebbero interessare anche

LASCIA UN COMMENTO

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Translate »
error: Content is protected !!